Global menu

Our global pages

Close

DRC - Reminder of the tax regulation

  • Africa
  • Other

29-04-2014

By Ariane Marceau-Cotte and Madonna Gerber

In accordance with Article 12 of Law n°004/2003 dated 13 March 2003 on the reform of tax procedures, the provisions of which are incorporated in the official communiqué n°01/0010/DGI/DG/CT/LK/CK/2014, any natural or legal person liable to pay tax for earnings and profits shall file their taxes no later than 31st March of the year, using  “t+1” to declare their income and pay the amount owed.

This requirement concerns all taxpayers, including beneficiaries of various exemptions, business availing of a cessation of payments and companies that incurred a loss or without taxable income.

Common taxpayers

Common taxpayers, which correspond to taxpayers with an annual turnover of 80,000,000 Congolese Francs or more and under the authority of the Division of Major Enterprises, tax centres or specific Provincial Commands, shall accompany the declaration with proof of the payment of the tax balance for the accounting year “t”.

The declaration shall be also accompanied by documentation mentioned in the law, including the balance sheet, the table describing the results, and any evidence considered as necessary for the taxpayer to provide. Included with this filling should also be a recap summary of sales made during the year “t” to person qualified as “merchants” or “manufacturers”, as well as copies of notarized minutes of general meeting approving company financial statements or which resulted in a modification of the Articles of Association.

Small businesses

Businesses with annual revenues between 10,000,000 and 80,000,000 Congolese Francs and falling under the authority of “centres d’impôts synthétiques” shall qualify as “small businesses”. Their declaration shall be accompanied by the balance of taxes payable on earnings and profits, which represents 40% of 1% of the turnover from year “t” for businesses engaged in sales activities and 40% of 2% of the turnover of year “t” for those providing services. It shall be noted that failure to pay the amount of the tax liable in January of year “t+1”, constitutes a breach, for which the small business will have to pay the entire tax due for year “t”.

Micro-enterprises

Businesses with annual revenues below 10,000,000 Congolese Francs qualify as “micro-enterprises”. With the exception of companies exempted from awarding the “patente”, the amount of tax payable by micro-enterprises is a fixed price of 50,000 Congolese Francs.

RDC - Rappel de la règlementation fiscale

Par Ariane Marceau-Cotte et Madonna Gerber

Conformément à l’article 12 de la loi n°004/2003 du 13 mars 2003 portant réforme des procédures fiscales dont les dispositions sont reprises dans le communiqué officiel n°01/0010/DGI/DG/CT/LK/CK/2014, toute personne physique ou morale redevable de l’impôt sur les bénéfices et profits est tenue de déposer au plus tard le 31 mars de l’année n+1 la déclaration de leurs revenus au titre de l’année n et de s’acquitter du montant d’impôt dû.

Cette obligation concerne l’ensemble des contribuables y compris les bénéficiaires d’exonération, les entreprises en cessation d’activités et celles estimant avoir subi une perte ou n’avoir réalisé aucun revenu imposable.

Les contribuables du régime commun

Les contribuables relevant du régime commun, ce qui correspond aux contribuables qui ont réalisés un chiffre d’affaires annuel supérieur à 80.000.000 francs congolais et placés sous la gestion de la direction des grandes entreprises, des centres des impôts ou encore des sièges modélisés, modernisés des directions provinciales, la déclaration doit être accompagnée de la preuve du paiement du solde de l’impôt dû au titre de l’exercice comptable de l’année N.

La déclaration doit être accompagnée d’éléments listés dans la loi, à savoir le bilan, le tableau de formation du résultat, ainsi que de toute pièce justificative jugée nécessaire. Il conviendra également de joindre un relevé récapitulatif des ventes effectuées au cours de l’année N à des personnes réputées « commerçants » ou « fabricants », ainsi que la copie des procès-verbaux notariés des assemblées générales approuvant les états financiers ou ayant entrainé des modifications statutaires.

Les petites entreprises

Il s’agit des entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 10.000.000 et 80.000.000 francs congolais et placées sous la gestion des centres d’impôts synthétiques. Leur déclaration doit être accompagnée d’un solde de l’impôt sur le bénéfice et profit qui représente 40% de 1% du chiffre d’affaires de l’année N pour les entreprises qui exercent des activités de vente et 40% de 2% du chiffre d’affaires pour celles qui réalisent des prestations de services. A noter qu’en l’absence de paiement de l’acompte de l’impôt en janvier de l’année N+1, la petite entreprise concernée devra acquitter la totalité de l’impôt dû au titre de l’année N.

Les micro-entreprises

Les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 10.000.000 francs congolais sont qualifiées de « micro-entreprises ». A l’exclusion de celles dispensées de l’obtention de la patente, le montant de l’impôt à payer est forfaitairement fixé à 50.000 francs congolais.

For more information contact

< Go back

Print Friendly and PDF
Subscribe to e-briefings