Global menu

Our global pages

Close

DRC – Accession to the New York Convention on the Recognition and Enforcement of Foreign Arbitral Awards

  • Africa
  • Other

05-03-2015

By Madonna Gerber

The New York Convention on the Recognition and Enforcement of Foreign Arbitral Awards (“Convention”) entered into force on 3 February 2015 in the Democratic Republic of Congo, following the ratification of Law n°13/023 dated 26 June 2013, in application of Article 215 of the Constitution.

The Democratic Republic of Congo raised four reservations to its accession to the Convention:

• The Convention could not be invoked to execute Arbitral awards pronounced before its accession to this Convention ;

• Pursuant to Article I(3), based on the reciprocity principle, the Convention will not apply against DRC towards States or nationals of States that have not acceded to the Convention ;

• The Convention will not apply to arbitration awards which deal with real estate properties located in DRC ; and

• Pursuant to Article I(3), the Convention will apply only to arbitration awards on commercial disputes. DRC joined recently OHADA which governs commercial law, particularly by the Uniform Act relating to General Commercial Law.

Français

RDC – Adhésion de la RDC à la Convention de New-York sur la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères

Par Madonna Gerber

La Convention de New York de 1958 sur la reconnaissance et l’exécution des sentences arbitrales étrangères (« Convention ») est entrée en vigueur le 3 février 2015 en République Démocratique du Congo (RDC), suite à sa ratification par la loi n° 13/023 du 26 juin 2013, conformément à l’article 215 de la Constitution.

La République Démocratique du Congo a émis quatre réserves à son adhésion à la Convention :

• la Convention ne peut pas être invoquée pour exécuter en RDC des sentences arbitrales prononcées avant son adhésion à ladite Convention ;

• en vertu de l’article I(3), sur la base du principe de réciprocité, la Convention ne s’appliquera pas à l’encontre de la RDC vis-à-vis des pays ou des ressortissants des pays qui n’y ont pas adhérés ;

• la Convention ne s’appliquera pas aux sentences arbitrales qui portent sur des biens immobiliers situés en RDC ;

• en vertu de l’article I(3), la Convention ne s’appliquera qu’aux sentences arbitrales qui portent sur des litiges commerciaux. La RDC est depuis peu membre de l’OHADA qui encadre le droit commercial notamment par l’Acte Uniforme révisé portant sur le droit commercial général.

< Go back

Print Friendly and PDF
Subscribe to e-briefings