Global menu

Our global pages

Close

France: The Hydrogen deployment plan for energy transition

  • United Kingdom
  • Energy and infrastructure

15-06-2018

In early June 2018, the Minister for Ecological and Solidarity Transition presented a new hydrogen plan which outlined the objectives for developing the use of hydrogen in the energy transition market.

It is intended that the plan will feed into the Government's strategy on hydrogen and electricity storage and is to be reflected in the Multi-annual Energy Programme (MEP) for the period 2019-2028. In particular, the plan should launch an emerging hydrogen sector in France.

This roadmap is structured around three axes: industry (1.), mobility (2.) and energy (3.).

1. Hydrogen production by electrolysis for industry

The cost of electrolysis and electrolysers are crucial factors in the price of hydrogen. The plan foresees a reduction of the cost of electrolysers by 2028. This cost could reach as low as 2 to 3€/kg, with an electrolyser operating during 4000 to 5000 hours per year, and could, as a result, generate significant economies of scale.

Through a start-up strategy, the plan sets the objective of reaching 20 to 40% of carbon-free hydrogen in industrial hydrogen by 2028. It also provides for the introduction in 2020 of a traceability system for the origin of hydrogen, so that players within the hydrogen sector can use carbon-free hydrogen or hydrogen produced from renewable energies.

2. Enhancing the use of mobility as a complement to battery systems

Due to the reduction in electrolyser costs, the Minister announced that by 2030, carbon-free hydrogen which is distributed in stations should be available at a price comparable to the cost of energy for a diesel vehicle (i.e less than 7€/kg).

In order to develop mobility based on hydrogen, the plan provides for the development of a specific range of heavy road vehicles. In terms of regulation, the plan provides for the establishment by mid-2018 of a specific framework for service stations distributing hydrogen.

The Agency for the Environment and Energy Management (ADEME) will be responsible for accompanying the projects. ADEME’s role will be to guide and support project leaders, particularly in regulatory and/or financial matters.

3. Stabilisation of energy networks in the medium/long term

In the long term, it is envisaged that hydrogen produced by electrolysis will be a strategic solution for the integration of renewable energies and it is therefore regarded to be the most promising means of massive storage of intermittent renewable energies.

For metropolitan France, the plan provides that the Minister will ask RTE and ENEDIS to identify the services provided to the network by electrolysers and the means currently in existence or to be put in place to enhance this type of service.
 
For Non-interconnected zones (ZNI), the Minister has requested that EDF SEI and the ADEME identify the services that electrolysers can provide. The aim is to allow the concerned local authorities to include specific measures and objectives concerning storage and hydrogen in their MEPs.

Finally, the plan aims to prepare for the arrival of "power-to-gas"; a technology based on the storage of the overproduction of renewable energies through their transformation into hydrogen or synthetic methane. To this end, gas carriers and distributors will have to determine the technical and economic conditions for hydrogen injection acceptable for the networks, the connected installations and their use.

4. Means dedicated to the deployment of hydrogen

The plan sets out the means to support the implementation of the first deployments. The ADEME will mobilise these resources, notably through a call for projects launched in 2018. It was announced that 100 million euros will be made available to fund the plan for the year 2019. However, in the long term, it is hoped that 100 million euros will be made available annually in order to fund the plan.

Finally, the Minister established a list of measures that would accelerate the development of the hydrogen sector. These measures must allow for the deployment of hydrogen and its integration into the energy system. These measures must also allow for the implementation of regulations into the sector in order to reduce the risks associated with hydrogen. It is hoped that these measures will also support innovation in this sector.

A few days after the plan was presented, EDF announced its entry into the carbon-free hydrogen market by entering into a partnership with McPhy, a company specialising in hydrogen production and storage. On June 5, EDF announced the conclusion of an "industrial, commercial and research" partnership with the objective of "developing carbon-free hydrogen in France and internationally".

The hydrogen sector is a promising and growing sector and as such, developments in the sector merits close attention.

Eversheds Sutherland (International) LLP has growing expertise in the hydrogen and electricity storage sector. Please do not hesitate to contact us for further information. 


Plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique

Plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique
Le Ministre de la Transition écologique et solidaire a présenté, le 1er juin 2018, le nouveau plan hydrogène fixant les objectifs de développement de l’hydrogène dans la transition énergétique.

Ce plan a vocation à nourrir la stratégie du Gouvernement en matière d’hydrogène et de stockage de l’électricité et à se traduire dans la Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour la période 2019-2028. Il doit notamment permettre de structurer une filière hydrogène émergente en France.

La feuille de route du gouvernement se structure autour de trois axes : l’industrie (1.), la mobilité (2.) et l’énergie (3.).

1. La production d’hydrogène par électrolyse pour l’industrie

Le coût de l’électrolyse et des électrolyseurs est déterminant dans le prix de l’hydrogène. Le plan évoque une baisse du coût des électrolyseurs à l’horizon 2028. Ceux-ci pourraient atteindre 2 à 3€/kg pour une durée d’utilisation de 4000 à 5000 heures par an, générant des économies d’échelle sensibles.

A travers une stratégie d’amorçage, le plan fixe pour objectif d’atteindre 20 à 40% d’hydrogène décarboné dans l’hydrogène industriel d’ici 2028. Il prévoit également la mise en place en 2020 d’un système de traçabilité de l’origine de l’hydrogène, afin que les acteurs valorisent l’hydrogène décarboné ou produit à partir d’énergies renouvelables.

2. La valorisation des usages de la mobilité en complémentarité des filières batterie

Le Ministre annonce qu’à l’horizon 2030, notamment grâce à la baisse des coûts des électrolyseurs, l’hydrogène décarboné distribué en station devrait être à un niveau de prix comparable au coût de l’énergie pour un véhicule diesel, moins de 7€/kg.

Afin de développer la mobilité à partir de l’hydrogène, le plan prévoit le développement d’une gamme particulière de véhicules lourds routiers. S’agissant du volet règlementaire, il prévoit d’ici mi-2018 la mise en place d’un cadre spécifique pour les stations-services distribuant de l’hydrogène.

Une mission d’accompagnement des projets sera confiée à l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Elle aura pour rôle d’orienter et d’accompagner les porteurs de projet, notamment dans le cadre des questions réglementaires et/ou financières.

3. La stabilisation des réseaux énergétiques sur le moyen-long terme

L’hydrogène produit par électrolyse est, à long terme, une solution structurante pour l’intégration des énergies renouvelables. En effet, il est le moyen de stockage massif des énergies renouvelables intermittentes le plus prometteur.

Pour la métropole continentale, le plan prévoit que le Ministre demandera à RTE et ENEDIS d’identifier les services rendus au réseau par les électrolyseurs et les moyens existants ou à mettre en place pour valoriser ce type de service.

Pour les zones non interconnectées (ZNI), le Ministre demande à EDF SEI et à l’ADEME de caractériser les services que peuvent rendre les électrolyseurs et les besoins de flexibilité de chaque territoire. L’objectif est de permettre aux collectivités concernées de prévoir dans leurs PPE des mesures et objectifs spécifiques concernant le stockage et l’hydrogène.

Enfin, le plan vise à préparer l’arrivée du « power-to-gas », technologie reposant sur le stockage de la surproduction des énergies renouvelables grâce à leur transformation en hydrogène ou en méthane de synthèse. Ainsi, les transporteurs et distributeurs de gaz devront déterminer les conditions techniques et économiques d'injection d'hydrogène acceptables pour les réseaux, les installations raccordées et pour leur utilisation.

4. Des moyens dédiés au déploiement de l’hydrogène

Le plan fixe les moyens permettant d’accompagner la mise en œuvre des premiers déploiements. L’ADEME mobilisera ces moyens, notamment par le biais d’un appel à projets qui sera lancé en 2018. Le plan annonce un financement à hauteur de 100 millions d’euros pour l’année 2019, l’objectif annoncé étant d’atteindre un financement régulier de 100 millions d’euros par an.

Enfin, le Ministre dresse une liste de mesures permettant d’accélérer le développement de la filière hydrogène. Elles doivent notamment permettre le déploiement de l’hydrogène et son intégration dans le système énergétique, la mise en œuvre d’une règlementation de la filière afin de prévenir les risques inhérent à l’hydrogène, ou encore, le soutien à l’innovation dans ce secteur.

Quelques jours après la présentation de ce plan, EDF a annoncé faire son entrée sur le marché de l'hydrogène décarbonée et a conclu un partenariat avec la société McPhy spécialisée dans la production et le stockage d'hydrogène. Le 5 juin dernier, elles ont annoncé conclure un partenariat « industriel, commercial et de recherche » avec pour objectif « le développement de l'hydrogène décarboné en France et à l'international ».

La filière hydrogène est donc prometteuse et à suivre de près.

Le cabinet Eversheds Sutherland dispose d’une expertise croissante sur l’hydrogène et le stockage d’électricité. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

< Go back

Print Friendly and PDF
Subscribe to e-briefings