Global menu

Our global pages

Close

"Talent, Tech & Trade*": Les principaux moteurs des fusions et acquisitions, une nouvelle étude d'Eversheds Sutherland

  • France
  • General

09-06-2022

Selon une nouvelle étude sur les fusions-acquisitions publiée aujourd'hui par le cabinet d'avocats international Eversheds Sutherland - Putting the pieces into place : The next drivers of strategic M&A** - 70 % des dirigeants d'entreprise et des représentants du monde des affaires dans le monde considèrent que leur future stratégie M&A repose sur les trois pilliers suivants : Talent, Tech and Trade* :

  • Talent:  72% des dirigeants interrogés considèrent que la rétention et l'acquisition de talents sont importantes dans la stratégie de développement de leur organisation dans l'année à venir. Trois sur cinq (62%) pensent également que la récente grande vague de démissions [1] agit comme un catalyseur pour les fusions et acquisitions alors que la bataille pour les talents se poursuit.
  • Technology: La technologie continue d’influer sur les orientations stratégiques des organisations, au sein desquelles près de 80 % des décideurs cherchent à améliorer leur cybersécurité et trois quarts considèrent la transformation numérique comme un enjeu majeur de l’année à venir. Les fusions et acquisitions sont considérées comme un moyen rapide d'absorber de nouvelles technologies et de nouvelles compétences: 74 % des répondants affirment en outre que les fusions et acquisitions jouent un rôle clé pour combler les écarts technologiques.
  • Trade: Touchés par des perturbations de leur supply chain et par les efffets des sanctions commerciales, 68 % des dirigeants déclarent que l'amélioration de la résilience de leur chaîne d'approvisionnement sera une priorité stratégique de leurs opérations de M&A au cours de l'année à venir.

Note : En avril 2022, 60 % des répondants ont déclaré que les ruptures de supply chain résultant de l'invasion de l'Ukraine feraient de l'intégration verticale un axe stratégique majeur pour leur entreprise.

L'étude mondiale M&A d'Eversheds Sutherland est basée sur une enquête d'opinion menée début 2022 auprès de 1 200 fonctions dirigeantes et dans 16 pays dans le monde. Les répondants, issus d'un large éventail de secteurs, ont donné leur vision à la fois détaillée et globale de la situation. En avril 2022, une étude complémentaire menée auprès de 75 dirigeants d'entreprise a permis d’intégrer l'impact de l'invasion de l'Ukraine sur les activités de fusion et d'acquisition.

Eric Knai, Associé, Head of International M&A chez Eversheds Sutherland, déclare : "Après quelques années de turbulences dans le paysage économique au sens large, et désormais le conflit en Ukraine, l'évolution rapide des marchés a incité les dirigeants à réfléchir à la meilleure façon de positionner leurs organisations pour l'avenir. Notre étude montre que la majorité d’entre eux considèrent les talents, la technologie et le développement des activités commerciales comme les trois principaux facteurs clés de succès de leur stratégie de fusions et acquisitions.

Robert Copps, Associé, Head of M&A aux Etats-Unis chez Eversheds Sutherland, déclare : "Plusieurs facteurs ont un impact sur le paysage des fusions et acquisitions, notamment l'invasion de l'Ukraine, l'inflation et la hausse des prix de l'énergie, la hausse des taux d'intérêt, les turbulences des marchés boursiers et les effets persistants de la pandémie mondiale. Ceci étant, l'étude montre que les entreprises continuent de faire face à des besoins stratégiques urgents à combler pour se développer et qu'elles continueront à chercher à répondre à ces besoins par le biais des fusions et acquisitions."

Autres résultats marquants de l’étude:

Ce qui compte vraiment dans les transactions

À l'ère de la transparence et de l'utilisation croissante des plateformes de réseaux sociaux, les entreprises sont désormais obligées de rendre des comptes presque immédiatement à chacune de leur décision. L'étude montre ainsi que l’image de marque et la réputation sont les éléments les plus importants pour 77 % des décideurs interrogés. Des positions bien établies telles que des parts de marché en croissance, une propriété intellectuelle clé et de solides performances financières sont également considérés par les dirigeants d'entreprise comme des conditions essentielles pour envisager une acquisition (des critères cités comme importants par respectivement 74%, 73% et 72% d’entre eux).

On notera à cette occasion que ces priorités diffèrent sensiblement pour la France, les critères cités en premier lieu sont les compétences (78%) devant l’image de marque et la réputation (74%) et l’intégration de la supply chain (74%).

De forts vents contraires en 2022

Deux tiers (66 %) des dirigeants d'entreprise s'accordent à dire que la montée du protectionnisme crée désormais un environnement plus complexe pour les fusions et acquisitions et 67 % estiment que ceci rend plus difficile l’accès aux marchés de croissance. 70 % des organisations reconnaissent également que l'incertitude qui entoure la pandémie de COVID-19 demeure significative.

Dans le cadre d'une recherche supplémentaire, 74 % des personnes interrogées confirment que l'invasion en cours de l'Ukraine a un effet négatif sur les activités de fusion et acquisition en raison de l'impact direct des sanctions (voir détails ci-après).

L’impact spécifique du conflit en Ukraine

Au début de l'année 2022, 70 % des dirigeants d'entreprise et des représentants du monde des affaires pensaient que l’intérêt de leur organisation pour les opérations de fusion et acquisition augmenterait considérablement au cours des 12 prochains mois. Cependant, en avril, 90 % des chefs d'entreprise ont révélé que l'invasion de l'Ukraine entraînait l'annulation ou le report d'opérations, 21 % d'entre eux déclarant qu'ils reportaient même toute activité de fusion et d'acquisition à partir d'avril 2022.

Malgré ce début d'année perturbé, le marché intègre souvent rapidement les événements majeurs, conduisant les d'entreprises à réévaluer la situation et à se repositionner en conséquence.

Pour plus d'informations sur les perspectives 2022 et pour lire l'intégralité de notre étude “Putting the pieces into place : the next drivers of strategic M&A**”, veuillez consulter notre site internet dédié.

--

* Talents, technologie et échanges commerciaux

** Fusions & Acquisitions stratégiques : les éléments clés des futures opérations

[1] apparue en 2020 aux Etats-Unis avec l’expression « Great Resignation », cette notion illustre une vague de démissions, impactant principalement les secteurs de la restauration et du commerce

This information is for guidance purposes only and should not be regarded as a substitute for taking legal advice. Please refer to the full terms and conditions on our website.

< Go back